Mystères de la Hadaratoul Jummah

La Hadaratoul Jummah demeure l’un des trois piliers de la doctrine Tidjane dont la base opérationnelle reste le zikr qui est d’une importance capitale pour l’âme tel qu’indiqué par le Créateur dans la Sourah 62 verset 10 : WAZKOUROU LÂHA KASSÏRAN LAHALAKOUM TOUFLIHOUN, invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez.

Le disciple doit donc en permanence être en communion avec son Seigneur conformément aux recommandations divines pour avoir la félicité.

Pour rappel, le jour de la naissance de Mawlâya Cheikh Ahmad Tidjâni RTA dans le monde Chahada en Algérie il s’est passé un événement mystique à BAYTIL MAHMOUR qui se trouve être au 6ème ciel dans une maison blanchâtre de 150 m2 à l’intérieur de laquelle il y a un salon où se trouvent les portraits des 124000 prophètes et une autre pièce où se trouvent les portraits de Mawlaya Cheikh RTA et des 4 Akhtabs.

Cette maison céleste comporte deux portes : une entrée et une sortie d’où transitent chaque heure 70000 anges qui entrent et ressortent sans jamais revenir pour se rendre au lieu de rendez-vous du jour de la résurrection et ceci jusqu’à la fin des temps depuis la création de BAYTIL MAHMOUR qui est une station mystique qui tournoie sans cesse.

C’est ainsi que le jour de l’apparition du Pôle secoureur Mawlaya Cheikh RTA dans le monde Chahada, les 5 meilleurs prophètes (OULOUL AZMI MINA RASSOUL) en l’occurrence Mouhamed PSL, Ibrahima AS Moussa AS, Insa AS et Nuh AS firent un cercle pour chanter les louanges d’Allah à travers la formule d’attestation de la divinité absolue LA ILÂHA ILÂ ALLAH (Il n’y a d’autres divinités excepté Allah) pour accueillir l’âme du vénéré Cheikh RTA qui devra transiter par ce lieu.

A l’entame de sa mission terrestre qui consiste, entre autres, à façonner les âmes (Tarbiyatou Rouh) Mawlaya Cheikh RTA, dans l’optique de revivifier l’événement susmentionné, instruisit ces disciples à célébrer la Hadaratoul Jummah les vendredi soir entre la prière de Asr et de Maghrib par la récitation de la célèbre formule LA ILÂHA ILÂ ALLAH et des litanies connexes.

Cette litanie façonne l’âme du disciple dans la méditation du zikr et lui confère la possibilité d’être physiquement présent dans une assemblée terrestre alors qu’au même moment son âme s’est détachée pour visiter des endroits célestes lointains dans une communion indescriptible avec des êtres de ce monde ou des autres univers. Une telle aptitude est l’apanage des saints au degré de lumière très élevée ou maitre mystique.

Si d’aventure le disciple n’atteint pas cette haute dimension alors Mawlaya Cheikh RTA, grâce à ses immenses pouvoirs, intervient lui-même pour permettre à l’âme du disciple de visiter les trois dimensions ci-dessous :

  1. La dimension de ALAMOUL HAKHÎKHATOU NOÛR
  2. La dimension de ALAMOUL ILMI
  3. La dimension de ALAMOUL WILÂYATI

La 1ère dimension correspond au lieu où sont formés les disciples dont l’âme regorge de Lumière.

La 2ère dimension A trait au milieu où sont forgés les disciples qui ont une connaissance mystique irréfutable du monde GHAYB.

La 3ème dimension correspond à l’espace où sont formés les disciples ayant le Wilaya c’est-à-dire le pouvoir de remplir des miracles ou prodiges ou des actes réputés irréalisables.

A l’échelle de ses dimensions et à chaque évocation de la grandeur d’Allah par la formule LA ILÂHA ILÂ ALLAH ou ALLAH ALLAH ALLAH les anges prennent un verre de Lumière qui sera automatiquement versé dans l’âme du disciple de façon à l’inonder complétement de lumière proportionnellement au nombre de fois dont les litanies sont répétées. C’est dire que le disciple qui assiste assidument à la Khadaratul Jummah pourra atteindre ces trois hautes statures car il constitue la panacée pour forger entièrement l’âme de l’adepte. Dès lors, la Khadaratul Jummah complète la formation spirituelle à un niveau jamais égalé et aucun autre zikr ne peut la remplacer.

C’est la raison pour laquelle à la différence des maitres mystiques qui se focalisent sur la formation du Nafs, Mawlaya Cheikh RTA met plutôt l’accent sur la formation intégrale du Rouh (l’âme).

Juste après la récitation le Prophète PSL, du ciel, accède dans sa dimension spirituelle avec une torche de lumière qui inonde toute l’assemblée si bien que toutes les souillures (mauvais actes, usure et autres péchés véniels) des disciples soient totalement anéanties par cette lumière si particulière.

C’est à cet instant précis que les NAWÂMÎSS (anges gardiens), sur ordre du Cheikh RTA certifient qu’un tel a bien présidé la Khadra aujourd’hui et son acte de présence est mentionné dans le Manuel de la HADARATUL ILAHIYA qui se trouve dans une cuvette de Lumière appelée DÂ-IRATOUL AWLIYÂ-I où se trouve une table en verre sur laquelle est posée le fameux Manuel dans lequel sont inscrits les noms de tous les disciples agréés de Cheikh RTA vivants ou morts depuis la création d’Adam jusqu’à la fin des temps.

En conséquence, si les Nawamiss ne constatent pas la présence de l’adepte pendant trois vendredis consécutifs sans excuse valable, il leur est demandé de retirer le nom du contrevenant du Manuel. Le cas échéant, l’adepte devra renouveler son acte d’allégeance (yessal) auprès d’un maître attitré (Moukhadam ou Khalife de Cheikh) pour être réintégré dans le cercle envié des adeptes tijân.

Il convient de rappeler que la présence du Prophète Mouhamed PSL s’analyse de deux manières distinctes : soit de la façon indiquée avec la torche lumineuse, soit cela se manifeste par la position assise de l’illustre Messager PSL sur une natte de Lumière provenant de la Zawiya de Cheikh au 4ème ciel. Notons que cette Zawiya est le lieu où se rendent certains saints (awliya) pour y effectuer la prière du vendredi à 14h, heure locale, dirigée par le Khoutbou Zamane.

Le saint Prophète PSL, avec sa splendeur légendaire, vêtu d’un boubou blanc, récite les litanies en même tant que les autres fidèles et à ses côtés se trouve le vénéré Cheikhou Tidiane RTA.

Au moment de cette intense ferveur spirituelle des nuées de lumière s’échappent de la bouche de l’élu d’Allah et pénètrent dans les narines des fidèles et se propagent sur tout leur corps. C’est ce qui explique le fait que la Khadaratul Jummah demeure le meilleur viatique à même d’éclairer le coeur, l’âme et même le corps du croyant parmi toutes toutes litanies de la Tarikha.

A ce propos l’un des secrets de cette litanie réside sur sa capacité à renforcer l’immunité du corps en le rendant sain physiquement. En dépit de cela l’âme de l’adepte passe par les trois niveaux d’élévation spirituelle sus évoqués grâce à la Lumière du meilleur des êtres PSL. Donc le disciple le plus assidu à la Khadaratul Jummah est celui qui a une meilleure santé physique. Toutefois une telle faveur n’est accordée qu’aux adeptes qui respectent scrupuleusement les conditions de la Khadaratul Jummah d’où il est fortement recommandé de porter des habits blancs moulés dans un corps propre, d’une senteur agréable, en suivant le rythme du groupe. Le vénéré Cheikh ne récitait que la formule LA ILÂHA ILÂ ALLAH et il est loisible de la choisir ou de magnifier la grandeur divine par des ALLAH ALLAH ….

Cheikh Oumar Foutiyou, par sa perspicacité et son mysticisme élevé a choisi de réciter les deux à la fois pour non seulement accéder aux trois dimensions déjà citées mais aussi atteindre une quatrième dimension qui est celle de Bassâtoul Djalâl pour s’abreuver de la lumière de Ouloûhiyat.

Le Messager PSL, le Cheikh RTA et leur suite demeurent avec les fidèles après les litanies jusqu’à la fin des prières qui suivent. Cet instant précis est le moment par excellence pour formuler ses vœux qui seront immédiatement transmis à ces illustres hôtes qui l’agréent instinctivement d’où l’impérieuse nécessité de rester à la fin du zikr jusqu’à l’enlèvement de l’étoffe blanc.

La remarque qui s’impose ainsi est que ces trois dimensions (ALAM) ne peuvent être traversées simultanément par aucune âme quelles que soient le zikr ou oraison en dehors du cadre strict de la Khadaratul Jummah. Les savants imbus des mystères du monde Ghayb peuvent attester la véracité d’une telle assertion.

Présider la Khadaratul Jummah est si bénéfique que même les non-affiliés à la Tarikha qui y ont participé amassent des vertus au-delà de ce qu’ils auraient pu emmagasiner durant toute une semaine de dévotion par un canal autre que la Khadara grâce à Mawlaya Cheikh RTA.

Si la Wazifa consacre l’ancrage du disciple dans la cour de Cheikh RTA, la Khadara, en ce qui la concerne, met en évidence le cachet qui garantit son inscription effective dans le Manuel céleste de Mawlaya Cheikh.

La suprématie absolue de notre Cheikh RTA confirmée par ses innombrables qualités et pouvoirs lui permettent de mettre ses fidèles à l’abri de la chaleur et des tourments du jour du Jugement dernier. A cet effet c’est le Khoutboul Akhtaboul Kabir à qui sera conféré l’insigne honneur de prononcer les noms des élus du Manuel qui se dirigeront au fur et à mesure sous l’ombre du Trône du Tout Puissant.

Avant de monter sur le podium tri-pied le KHOUTBOUL AKHTAB prononcera les trois phrases :

  • – BISMILAH WALIYOU (au 1er pas)
  • – ARAHMÂNI WÂRISSOUL AKH (au 2ème pas)
  • – AR RAHHÎMI GHAYBOU NOÛROU (au 3ème pas)

Tout est déjà décrété et se passera comme tel et seuls les êtres imbus de Lumière peuvent s’approprier ces extraordinaires révélations.

Autant le vénéré Cheikh RTA dépasse de très loin tous les saints autant il a fait en sorte que ses adeptes surclassent de loin les autres disciples qui n’intègrent pas sa cour.

Cette Lumière distillée par le Maitre se trouve dans le LAZIM, le WAZIFA et la HADRATOUL DJOUMMA d’où la nécessité absolue de vivifier ces trois viatiques pour atteindre allégrement son objectif quand bien même on serait en possession de litanies secrètes si puissantes soient-elles.

Tel est le chemin suivi par les illustres devanciers de la Voie tels Cheikou Oumar, Maodo, Khalifa Babacar, Serigne Abass Sall, Cheikhal Islam Baye, Seydou Nourou entre autres dans le respect scrupuleux des cinq piliers de l’Islam couronné par une âme pure et un esprit d’ouverture qui consiste à toujours souhaiter la paix à ses semblables.

Le temps d’accomplissement de la Khadaratul Jummah

Moment : 1 fois par vendredi, 1 heure avant le coucher du soleil

Recommandation : le faire en groupe ou seul si on a un empêchement

Moukhtar: 1 heure avant le coucher du soleil

Daroûri : ce cas est valable uniquement pour celui qui a eu une contrainte justifiant le fait qu’il ne pouvait pas le faire 1 heure avant le maghrib, ainsi, il peut l’exécuter Jusqu’à 4h 00 du matin à partir du vendredi concerné. Si la contrainte se pérennise dans le temps (samedi, dimanche, lundi…) faire tout pour le rattraper avant le prochain vendredi.

Comment faire la Hadaratoul Jummah (assemblée et tout seul) ?

  • Intention

On peut réciter cette formule, *Fabi ismi ismoulahi ahzam bi hadarati cheikhina wa wassilatina Seydi Cheikh-al-Hadji Ahmad Ibn Mouhamad At-Tijâni Cherif Radiyallahou ta’alâ Anhou

  • 1 x Sourah Fatiha  (sourah de l’ouverture)
  • 3 x Astaghfiroullah Al ‘Azim alazi lâ ilâha ila Houwa-l-Hayyou-l-Qayyoum
  • 3 x  Salatoul Fatiha

Allahoumma salli ala seydina mouhamadinil fatihi Lima Oughliqa, wal Khâtimi Lima Sabaqa, Nassiril haqqi bil haqqi, wal heudi ilâ siratikal moustaqîmi, wa alâ âlihi haqqa Qadrihi wa Miqdârihil ‘azim

  • 1 x Soubhâna rabbika rabbil ‘izzati ‘ammâ yaçifoûna wa salamoune ‘alal moursalina wal hamdoulillahi rabbil ‘âlamine
  • Lâ ilâha illal lâhou  –  première tranche
  • Pas de nombre fixe pour une assemblée, 1600 Fois si on le fait seul
  • Allah –  Deuxième tranche
  • Pas de nombre fixe pour une assemblée, 1300 Fois si on le fait seul
  • A’houzou billahi minna cheytani rajim
  • 1 x  Sourah « Al Fatiha »
  • 3 x Salatoul Fatiha
  • Formule de Clôture
  • Innallâha wa malâikatahou yousalloûna ‘ala nabï yâ ayyouhal lazîna âmanou sallou ‘alaïhi wa sallimou taslïmä.
  • Sallallâhou ta’alâ ‘alaïhi wa ‘alâ âlihi wa sahbihi wa sallama taslîmâ.
  • Soubhâna rabbika rabbil ‘izzati ‘ammâ yaçifoûna wa salamoune ‘alal moursalina wal hamdoulillahi rabbil ‘âlamine

Cas particulier : Faire la Hadaratoul Jummah individuellement

Il est obligatoire de se fixer un nombre 1600 Lâ ilâha illal lâhou ou bien 1300 Allah, ou bien les deux « 1600 Lâ ilâha illal lâhou  et 1300 fois Allah ».

Comment réparer la Hadaratoul Jummah (chapelet qui tombe):

  • Le Chapelet qui s’échappe des mains lors de la récitation de LAHILAHA ILLALAHOU n’a aucune conséquence on le reprend au début tout simplement et sans impact sur les 1600 prévus.
  • Une fois qu’on a terminé 1000 LAHILAHA ILLALAHOU, si le chapelet tombe et on ne sait pas où est-ce qu’on était, il suffit juste de prendre le chapelet et de recommencer les 100 qui était en cours d’exécution.

Daahiratoul Imaane, MedinaCheikh Tidjani

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut